Pratique positive du sport

 
L'athlète, dans sa pratique sportive est constamment en relation avec d’autres personnes, que ce soit les entraîneurs, les membres de son équipe, ses adversaires, ses parents, ou tout autre intervenant. Il est souvent difficile pour les entraîneurs ou pour les différents intervenants du milieu sportif d’identifier quels comportements sont acceptables dans ces relations et lesquels constituent plutôt un environnement malsain pour la pratique sportive de l’athlète.
 
Je contribue au développement positif des jeunes que j'encadre lorsque... Je nuis au développement des jeunes que j'encadre lorsque... 
    • Je prends le temps de corriger de manière respectueuse ses techniques 
    • Je m’assure de son plaisir à pratiquer son sport
    • Je lui sert de modèle
    • Je les aide à bien gérer la victoire et la défaite
    • Je reste à l'écoute de leurs besoins 
    • Je traite tous les athlètes sur le même pied d’égalité
    • Je veille à leur bien-être et à leur sécurité 
    • Je les félicite pour leur travail et leurs efforts
    • J'agis lorsque je suis témoin de violence et d'intimidation
    • Je secoue, pousse ou frappe l'athlète (avec mes poings, mes pieds, ou de l’équipement sportif)
    • J'ignore ou rejette volontairement l'athlète
    • Je lui fais des remarques sexuelles grossières ou blessantes ou l'initie à des contacts de nature sexuelle
    • Je punis l'athlète en lui infligeant des entraînements supplémentaires qui mènent à l'épuisement ou rendent malade 
    • Je lui demande de prendre part à un entraînement ou à une compétition malgré une blessure
    • Je lui crie des injures, lui dis des choses blessantes
    • Je l'empêche de dénoncer un abus ou un acte de violence
    • Je n'interviens pas lorsque je suis témoin d'intimidation ou d'abus
    • Je crie des injures ou critique le travail des arbitres